Macron impose le vaccin pour les professionnels de la santé et le passeport santé en France

Un appel fort pour une plus grande adhésion à la campagne de vaccination en France a été la colonne vertébrale de la prise de position du président français Emmanuel Macron dans la nuit de lundi à mardi (12). Mais la défense de la vaccination a également représenté la confirmation de la décision attendue et controversée du vaccin obligatoire aux professionnels de la santé, sous peine de voir leurs salaires suspendus.

Les grandes lignes du discours du Président Macron

Au cours d’un discours d’environ une demi-heure, le chef de l’État a insisté sur la défense de la vaccination comme seul moyen d’affronter une quatrième vague de l’épidémie et de renouer avec la croissance économique. “Notre pays est confronté à une forte reprise de l’épidémie”, a averti M. Macron, ajoutant que “si nous n’agissons pas dès aujourd’hui, il y aura une forte augmentation des hospitalisations au mois d’août”, faisant principalement référence à la menace que représente la variante Delta. “La vaccination de tous les Français est la seule voie vers un retour à la normale”, a-t-il souligné.

Les efforts pour contrôler l’épidémie de Covid-19, et pour encourager l’observance de la vaccination, incluent l’obligation de présenter un passeport sanitaire à partir du 21 juillet pour accéder aux lieux de loisirs et de culture fréquentés par plus de 50 personnes. Dans les cafés, les restaurants, les centres commerciaux et les hôpitaux, le laissez-passer deviendra obligatoire à partir du mois d’août. Il y aura également un contrôle des déplacements en avion, en train et même en voiture pour les longues distances.

Élargissement de l’accès aux vaccins

Le renforcement des contrôles s’accompagnera, bien entendu, d’un élargissement de l’accès aux vaccins. Le président Macron a annoncé qu’il s’agissait de l'”Été de Mobilisation”, motivant les Français à rechercher des postes de vaccination même dans les lieux où ils voyagent en vacances et à ne pas interrompre la campagne. Il a également précisé que “des campagnes de vaccination des collégiens, lycéens et autres étudiants sont prévues pour la rentrée des classes”, qui a lieu en septembre en France.

Mais le point le plus sensible, et peut-être le plus attendu, du discours du chef de l’État ne concerne pas les campagnes ou les passes sanitaires, mais la polémique autour de la vaccination obligatoire des professionnels de santé, qui a fini par être confirmée : “La vaccination deviendra obligatoire pour toutes les personnes dans les établissements de santé”, a révélé Macron.

Avec cette décision, à partir du 15 septembre, la vaccination devient obligatoire pour les professionnels travaillant dans le secteur, même pour ceux qui n’ont pas de formation médicale ou infirmière, puisqu’ils travaillent dans des hôpitaux, des cliniques, des maisons gériatriques, ainsi que pour les professionnels ou les bénévoles qui sont en contact avec des personnes âgées.

Suite à la déclaration du président, le ministre français de la santé, Olivier Véran, a annoncé que les professionnels qui ne se font pas vacciner verront leur salaire suspendu à partir du 15 septembre.

Fin des tests gratuits ?

Autre information relativement attendue : les tests Covid-19, qui ne sont déjà plus proposés gratuitement en France aux touristes étrangers depuis le 7 juillet, ne seront désormais plus gratuits pour tous. “Les tests PCR sans ordonnance médicale ne seront plus remboursés à partir de l’automne”, a prévenu Macron.

Le président français a également révélé que dans les territoires français de la Martinique et de la Réunion, l’état “d’urgence sanitaire sera décrété à partir de demain (13), avec la mise en place de couvre-feux.”

La deuxième partie du discours d’Emmanuel Macron était fortement axée sur la relance économique, dans laquelle, selon lui, la vaccination de la population occupe également une place centrale. Il se félicite de la moyenne de 2 000 nouveaux cas par jour de Covid-19 aujourd’hui contre 30 000 nouveaux cas au pire moment de la pandémie, et affirme que sur les près de 300 000 emplois fermés par la crise sanitaire, environ 187 000 ont été récupérés. “Neuf millions de doses de vaccin vous attendent”, insiste le chef de l’État.

discours Macron
discours Macron

Une plus grande indépendance de la France

Outre la vaccination de la population, le président français mise également sur une plus grande “indépendance” de la France pour la relance de l’économie, soutenue par l’annonce de 7 milliards d’euros d’investissements et de recherche, avec l’espoir de créer 160 000 nouveaux emplois à court terme. Cette stratégie serait alignée sur le plan de croissance durable prévu pour 2030.

Les autres stratégies de croissance seraient soutenues par des programmes de reconversion professionnelle, des initiatives spécifiques en faveur des jeunes, pointés par Macron comme l’un des plus touchés par la crise sanitaire, mais aussi par la réforme controversée des retraites, qui vise à simplifier le système de retraite, qui compte actuellement 42 régimes différents dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *